Marrakech sans la grande place Djema el Fna elle ne serait qu'une ville comme les autres, c'est bien là que tout se passe au cœur de ce cirque médiéval spontanée qui vit de jour comme de nuit. Le jour des charmeurs de serpents, singes savants, vendeurs de souvenirs, enchantent les touristes et des dentistes, coiffeurs, écrivains publics sont là pour les autochtones. La place s’emplit petit à petit d’étals vendant à manger, du jus d'orange au couscous, de mouton, et l'air s’emplit des effluves et du grésillement des kebabs. Lorsque Djema El Fna résonne de l'appel du muezzin pour la prière du soir et que les lumières inondent l'imposant minaret de la mosquée Koutoubia, le lieu devient magique. La place est bondée au niveau de la rue comme au-dessus par des cafés et des restaurants.  Allez donc goûter au désordre du Café Glacier, sur le grand balcon. Au nord se trouve le souk, marché labyrinthique traversée de ruelles et de passage, bordé de camelots, débordant d'étals et de boutiques. Ici, à condition d'éviter les motos et les charrettes tirées par des ânes, vous trouverez des babouches en soi, des pantoufles, des sacs d’épices, des objets en cuir, des bijoux traditionnels en argent, des tapis et des objets d'art. Réfugiez-vous derrière les murs épais des riads récemment restaurés, oasis calmes et confortables.  La place Djema El Fna est le symbole de Marrakech, traditionnelle, mais aussi moderne où touristes et locaux se retrouvent dans ce bourdonnement. Marrakech est parfois appelée le Saint Tropez du Maroc, et c’est sans doute une appellation qui lui convient lorsque l’on sort du cœur de la ville, avec des bars et restaurants modernes, chics et branchés, mais l’on ne peut se passer du cœur de Marrakech, la place Djema El Fna, pour réellement ressentir la ville vibrer.