La France est un magnifique pays de gastronomie comme l'atteste le succès de nos plats régionaux. Découvrez ce qui fait la richesse culinaire de la France.

Les gourmets ne connaissent pas de limites en France, paradis des gourmands avec sa cuisine variée, ses marchés et son goût du terroir pour bien manger. Rendez-vous en Bourgogne pour une cuisine copieuse à base de vin, en Bretagne et sur la côte atlantique pour les fruits de mer, et au Pays basque pour une tranche d'épices espagnoles. Voici nos expériences culinaires françaises préférées.

Paris

Les pâtisseries parisiennes (pâtisseries) sont similaires aux boulangeries mais sont généralement en hausse d'un cran sur l'échelle de sophistication. Bien qu'ils vendent différentes variétés de pâtisseries et de gâteaux, chacun est souvent connu pour une spécialité particulière - Ladurée et Pierre Hermé font des macarons, Gérard Mulot fait des gâteaux et des tartes, etc. Un chocolatier se spécialise dans les chocolats, généralement vendus par tranches de 100 g et disponibles dans plus d'une douzaine de saveurs alléchantes: pistache, lavande, gingembre, orange et plus.

Retrouvez tous nos cours de cuisine.

la Normandie

La crème, les pommes et le cidre sont les incontournables de la cuisine normande, qui voit des moules mijotées dans de la crème et un soupçon de cidre pour faire des moules à la crème normande et des tripes jetées dans le pot lent avec du cidre et des légumes pour faire des tripes à la mode de Caen.

Le camembert crémeux est le fromage au lait de vache local, et sur la côte les coquilles St-Jacques (pétoncles) et les huîtres (huîtres) dominent les fruits de mer. Les pommes sont l’essence des principales boissons de la région: le cidre acidulé et le puissant calvados (eau-de-vie à la pomme), exquis directement ou éclaboussé de sorbet aux pommes.

Bourgogne

La Bourgogne viticole met à l'honneur une trinité culinaire de bœuf, vin rouge et moutarde de Dijon. Commencez par des œufs en meurette ou des escargots, traditionnellement servis à la douzaine et cuits au four dans leur coquille avec du beurre, de l'ail et du persil. Savourez le bœuf bourguignon (bœuf mariné et cuit au vin rouge jeune avec champignons, oignons, carottes et bacon), suivi de la pioche de Bourgogne Fromages AOC.

La dégustation de vins dans les vignobles de la Côte d’Or, source de vins de renommée mondiale de la Côte de Nuits et de la Côte de Beaune, est obligatoire en Bourgogne; Irancy décontracté, moins connu dans le monde mais très apprécié des habitants, est un favori des initiés.

La Dordogne

La Dordogne est fabuleusement célèbre pour ses délicieuses truffes noires et ses volailles, en particulier les canards et les oies, qui sont généralement gavés pour assurer des foies convenablement engraissés pour entrer dans le foie gras (littéralement «foie gras»). Le pâté de foie gras (pâté de foie de canard ou d'oie) est servi directement ou parfumé au Cognac et aux truffes. Le confit de canard et le confit d’oie sont des joints de canard ou d’oie cuits très lentement dans leur propre graisse. Les escargots sont un autre mets délicat. Les noix des abondantes plantations de noyers de la région se transforment en eau de noix (liqueur de noix caramel).

Retrouvez tous nos cours de cuisine.

Lyon

Lyon est surnommée la capitale gastronomique de la France. Et s'il ne rivalise pas avec Paris en ce qui concerne la variété de la cuisine internationale, il se démarque certainement en ce qui concerne les papilles gustatives avec l'insolite et l'inventif.

Prenez le répertoire séculaire de plats fougueux, souvent à base de porc, servis dans les légendaires bouchons (petits bistrots) de la ville: tripes frites panées, grosses andouillettes grasses (saucisse d'intestin de porc), cervelle de tisserand de soie (fromage pas du tout) - on ne peut jamais dire que la cuisine lyonnaise est courante. Une spécialité plus légère et moins charnue est la quenelle de brochet, une boulette pochée à base de poisson d'eau douce (généralement du brochet) et servie avec une sauce Nantua (une sauce à la crème et aux écrevisses d'eau douce).

Tout aussi belle est la carte des vins du Lyonnais où les rouges très fins des Côtes de Rhône rivalisent d'attention avec le Brouilly local et les rouges Mâcon très appréciés de la Bourgogne voisine. Dans les bouchons, le Beaujolais local est mélangé avec un trait de liqueur de cassis pour faire un apéritif communard rouge sang.

Alsace

Aucun plat alsacien n'est plus classique que la choucroute alsacienne ou la choucroute garnie - choucroute parfumée aux baies de genièvre et servie chaude avec des saucisses, du bacon, du porc et / ou du jarret de jambon. Il est charnu, teutonique et servi dans les winstubs (tavernes traditionnelles alsaciennes). Le Wädele braisé au pinot noir (jarret de jambon braisé au vin) est également accompagné de choucroute.

Ouvrez une bouteille de sylvaner léger aux agrumes, de riesling alsacien sec croustillant ou de pinot noir corsé pour accompagner l'un ou l'autre, et terminez le festin avec une tarte alsacienne, une délicieuse tarte à la crème à base de fruits locaux tels que les mirabelles (prunes jaunes sucrées) ou quetsches (une variété de prune violette). La bière est peut-être grosse en Alsace mais c'est un grand non-non en matière de choucroute. Les gourmands adoreront le pain d'épices alsacien et le kougelhopf (gâteau aux raisins sucré en forme d'anneau).

Provence et Côte d'Azur

La cuisine de cette terre ensoleillée est chargée de tomates, melons, cerises, pêches, olives, poissons méditerranéens et fromages alpins. Les agriculteurs se rassemblent au marché hebdomadaire pour vendre leurs fruits et légumes, des tresses d'ail tissées, des herbes séchées exposées dans de gros sacs trapus et des olives farcies d'une multitude de péchés comestibles.

À la Provençal signifie toujours tout avec une généreuse dose de tomates assaisonnées à l'ail, tandis qu'un simple filet mignon saupoudré d'huile d'olive et de romarin frais du jardin fait le même magnifique déjeuner dominical qu'il y a des générations.

Pourtant, il y a des contrastes culinaires passionnants dans cette région, qui voient les pêcheurs revenir avec la prise du jour dans la marine marseillaise; taureaux de pâturage et rizières en Camargue; agneaux dans les Alpilles; truffes noires dans le Vaucluse; fromage au lait de vache dans les alpages; et un accent italianisant pour cuisine en bord de mer niçois.

La Bouillabaisse, le puissant repas de ragoût de poisson de Marseille, est la contribution la plus célèbre de la Provence à la cuisine française. La chaudrée doit contenir au moins trois sortes de poissons d'eau salée frais, cuits environ 10 minutes dans un bouillon contenant des oignons, des tomates, du safran et diverses herbes, et consommés en plat principal avec du pain grillé et de la rouille (une mayonnaise rouge épicée à l'huile d'olive , ail et piments).

Le ragoût de poisson bourride est similaire à la bouillabaisse mais contient moins d'ingrédients, une recette moins prescriptive et souvent une sauce légèrement plus crémeuse. Il est généralement servi avec de l'aïoli.

En Provence, faites comme les Provençaux: buvez du pastis. Boisson anisée à 45% d'alcool, elle a été inventée à Marseille par l'industriel Paul Ricard en 1932. De couleur ambrée en bouteille, elle vire au blanc laiteux lorsqu'elle est mélangée à de l'eau. Le compagnon indispensable du déjeuner ou du dîner est un verre frais du vin rosé AOC Côtes de Provence, irrésistiblement rose.

Retrouvez tous nos cours de cuisine.

Bretagne

La Bretagne est un paradis pour les amateurs de fruits de mer (pensez homard, pétoncles, bar, turbot, moules et huîtres de Cancale) ainsi que pour les enfants, grâce à l'humble crêpe et galette, une ancienne tradition culinaire qui a longtemps dominé la cuisine bretonne. Associez une crêpe sucrée à la farine de blé ou une salée galette de sarrasin à une bolée (un gobelet tronqué en terre cuite) de cidre breton riche en pommes, et les papilles gustatives entrent dans le paradis des gourmets.

Le Guillevic Royal et les cidres produits par le Domaine de Kervéguen sont des cidres artisanaux d'excellente qualité à essayer. Si le cidre n'est pas votre tasse de thé, commandez une bière locale comme la Coreff ou du lait ribot sans alcool (lait fermenté). Le Chouchen (hydromel), liqueur de miel fermenté, est un apéritif typiquement breton.

Le fromage n'est pas gros, mais le beurre de Bretagne l'est. Traditionnellement salé de mer et crémeux, une noisette se transforme naturellement en crêpes, galettes et le gâteau au beurre le plus outrageusement que vous ayez jamais goûté de votre vie - le kouign amann (gâteau au beurre breton). Les Bretons, contrairement au reste des Français, beurrent même leur pain.

Les algues sont une autre curiosité culinaire bretonne, et 80% des échalotes françaises y sont cultivées.

Languedoc-Roussillon

Aucun plat n'évoque mieux le Languedoc que le cassoulet, un ragoût terreux de haricots blancs et de viande qui réchauffe les coques et suscite un débat passionné. Tout le monde sait le mieux quel type de haricots et de morceaux de viande doivent être jetés dans la cassole, le plat traditionnel en terre cuite dans lequel elle est cuite et apportée à la table.

Sinon, la cuisine campagnarde, marque de fabrique de cette région, voit les pêcheurs s'occuper des parcs à huîtres du lagon sur la côte, les olives pressées dans les douces collines à l'intérieur des terres, le «roi des fromages» veiné de bleu mûrissant dans les grottes de Roquefort, les oies et les troupeaux de canards engraissés autour Toulouse, moutons grignotant dans les prairies salées des marais autour de Montpellier, et champignons poussant dans les forêts.

À Uzès, les croquignoles (les biscuits sablés ornés d'amande douce ou de noisette et recouverts de sirop d'orange après la cuisson) sont un délice sucré. Un accent espagnol donne à la cuisine du Roussillon voisin une touche d'exubérance enflammée.

Pays Basque

Parmi les ingrédients essentiels de la cuisine basque, on trouve les piments d'Espelette rouge profond qui ajoutent du piquant à de nombreux plats, y compris le saupoudrage du jambon de Bayonne, le jambon de Bayonne préparé localement.

Manger dehors dans cette partie de la France près de l'Espagne est un délice grâce à ses nombreux bars à pintxo (tapas) décontractés servant des crevettes à l'ail, des saucisses chorizo ​​épicées et d'autres plats locaux à la tapas. Lavez le tout avec un verre de cidre local (sidrea en basque), plus léger et plus pétillant que les cidres du nord de la France, mieux versé dans un verre à bout de bras. Izarra est une plante très appréciée liqueur.

Les basques adorent les gâteaux, en particulier le gâteau basque (gâteau fourré à la crème ou à la confiture de cerises). Ensuite, il y a le chocolat de Bayonne.

La Corse

Les collines et les montagnes de l'île de Corse ont toujours été idéales pour l'élevage, et le sous-bois dense corse appelé le maquis est composé d'arbustes mélangés à des herbes sauvages. Ces matières premières se réunissent pour créer des plats corses de marque aromatique comme le stufatu (ragoût de mouton parfumé), le prémonata (bœuf braisé aux baies de genièvre) et le lonzo (saucisse corse cuisinée avec des haricots blancs, du vin blanc et des herbes).

Retrouvez tous nos cours de cuisine.