Le tourisme du cannabis va t'il relancer le tourisme en Californie ? Le Covid-19 a arrêté net l'embryon de tourisme spécialisé qui avait débuté avant la pandémie. Maintenant que l'on peut revoyager, cela va t'il être le boom du tourisme du cannabis ? Nous avons demandé l'avis de spécialistes locaux.

L'impact du Covid sur le tourisme

La Californie a rouvert ses portes en juin, ce qui signifie que le tourisme de la marijuana est de nouveau à l'ordre du jour, en particulier pour les touristes locaux désireux de découvrir les hauts lieux de l'État.

En raison de l'impact de Covid-19, le tourisme a subi un coup dur dans cette région toujours populaire, qui est depuis longtemps une destination de prédilection pour tous les types de voyageurs, car elle suscite de nombreux intérêts différents, dont le vin et la weed (cannabis).

Avant la pandémie, on se demandait si le tourisme de la beuh allait prendre le pas sur les visites de vignobles, qui sont un élément essentiel pour attirer les voyageurs dans de nombreuses régions de Californie, mais Van Solkov, fondateur de Happy Travelers weed tours à Sonoma, pense qu'il y a de la place pour les deux.

S'il doute que le tourisme du cannabis "supplante" les visites de vignobles, il pense que les deux expériences se complètent bien. "Il y a des explorateurs qui viennent principalement pour le tourisme viticole mais qui réalisent qu'ils peuvent aussi profiter d'une expérience de cannabis. Beaucoup de mes invités viennent à Sonoma pour le vin mais s'ennuient après quelques jours et trouvent Happy Travelers parce qu'ils cherchent autre chose à faire !"

Malgré un début prometteur lorsqu'il a commencé en 2018, il admet que la pandémie a "écrasé" Happy Travelers aux côtés de toutes les autres entreprises basées sur le tourisme en Californie et qu'ils n'ont fait que 30 circuits en 2020. Dans un effort de diversification, ils ont créé une "High Tea Experience" où ils ont livré des thés infusés au CBD et des friandises aux invités dans leur logement loué, mais n'ont obtenu qu'un succès modeste en raison du manque de touristes. C'est quelque chose qu'ils espèrent redémarrer pour le public maintenant que les gens utilisent à nouveau les hôtels.

tourisme cannabis

Un tourisme de l'expérience

Heureusement, M. Solkov peut dire qu'ils sont de nouveau occupés par des visites et, avec un tout nouveau siège de 14 places, ils sont prêts à effectuer 200 visites cette année. Ils ont également ouvert une filiale vinicole appelée Old Vine Tours. Solkov est optimiste quant aux effets futurs du tourisme de la weed sur l'économie et il s'attend à voir "une croissance exponentielle en 2021 et au-delà, car l'éducation au cannabis devient plus accessible et touche plus de gens."

David Belsky, fondateur et PDG du recruteur de cannabis FlowerHire, partage cet avis. "Avant que la pandémie de Covid-19 ne frappe, la Californie était sur le point de connaître une explosion d'expériences de tourisme de cannabis expérientiel." À la tête d'une agence de recrutement et de talents, il voit l'opportunité de créer des emplois dans le tourisme dans ce secteur pour compenser ceux perdus en raison de la réduction des voyages d'affaires. Il pense que c'est la seule industrie qui a le potentiel de créer "des dizaines de milliers d'emplois dans les domaines de la fabrication, de la culture, de la vente au détail, de l'hôtellerie, du marketing, du support technique et du développement commercial."

L'un des problèmes rencontrés par les entreprises réside dans la commercialisation des circuits, car le mot "cannabis" est interdit sur les pages de destination de certains moteurs de recherche et sur les plateformes de médias sociaux. Happy Travelers Tours contourne ce problème en générant du contenu sur des articles de blog et en partageant des images sur des plateformes de médias sociaux comme Instagram et Pinterest.

Il y a aussi les restrictions législatives qui affectent la croissance du tourisme de la weed, comme les restrictions sur l'âge auquel vous pouvez l'acheter (21 ans), la quantité que vous pouvez posséder, et comment elle ne peut pas être transportée à travers les lignes de l'État. Patrick McCartan, le PDG et cofondateur de Regennabis note qu'il y a eu "une croissance remarquable dans l'industrie du cannabis dans une période de temps remarquablement courte" depuis qu'il a lancé son entreprise en 2016. Il pense que ce n'est pas une victoire directe car nous devons d'abord voir l'expansion mondiale de la légalisation du cannabis.

"Construire une industrie touristique du cannabis ouverte à tous [tout en] assurant l'équité raciale et sociale est l'impératif de cette génération." Associé à des pratiques environnementales durables, sa vision est que le tourisme cannabique régénérateur "contribuera à la croissance économique, sociale et environnementale des villes où le cannabis est légal, ce qui aura un impact sur les objectifs de développement durable des Nations unies".

tourisme cannabis

Innovation dans le tourisme du cannabis

La croissance, l'innovation et l'évolution du tourisme de la weed suscitent beaucoup de positivité, avec de grands espoirs de voir le modèle se développer de la même manière que les établissements vinicoles l'ont fait au cours des vingt dernières années. Aaron Sweat, le PDG du groupe d'hospitalité Humboldt Social, résume la situation. "Nous voulons qu'ils fument un joint tout en découvrant les fermes de cannabis, puis qu'ils fassent une randonnée dans les Redwoods, suivie d'un dîner de la ferme à la table avec une bière artisanale locale. Il s'agit d'une expérience holistique et intégrée."

Cela ne veut pas dire que le tourisme du cannabis n'a pas besoin d'un peu d'aide pour atteindre son plein potentiel, d'autant plus qu'il est toujours illégal au niveau fédéral.

"Les réglementations peuvent également étouffer la croissance du tourisme du cannabis. Les salons de consommation joueront un rôle clé dans tout marché sain du tourisme du cannabis, et seules quelques municipalités en Californie ont autorisé leur ouverture. Du point de vue de l'agritourisme, les exigences en matière de sûreté, de sécurité et de tests mises en place pour protéger les plants de cannabis peuvent rendre difficile l'organisation de visites de vergers et de fermes", explique M. Belsky.

Inévitablement, COVID-19 a ralenti tout ce qui concerne l'octroi de licences et les règles de consommation, car le cadre réglementaire peut être délicat à naviguer. Même si le Colorado et le Nevada ont des industries touristiques fortes, M. Belsky pense que la Californie sera le leader de l'aspect touristique du cannabis. Selon lui, "il y a trois capitales du cannabis dans le monde : la capitale de la recherche, du développement et de la marijuana médicale en Israël, la capitale financière à Toronto, au Canada, et enfin la capitale culturelle du cannabis en Californie".

tourisme cannabis

Cannabis + style de vie californien

Il estime que le fait que l'herbe soit synonyme du "style de vie californien" signifie que "nous commencerons à voir le cannabis lié aux thérapies alternatives, aux exercices spirituels et aux expériences de bien-être qui attirent chaque année des milliers de touristes en Californie".

En attendant, les voyages locaux sont vraiment le moteur du tourisme à mesure que les restrictions liées à la pandémie s'assouplissent, et les entreprises constatent des résultats positifs. Sweat affirme que les voyages ont augmenté et n'ont pas ralenti depuis l'été dernier. "Les visiteurs ne peuvent pas (ou ne veulent pas) voyager à l'international comme ils le faisaient autrefois, et nous constatons donc un afflux de visiteurs qui cherchent à fuir les villes pour des destinations rurales comme les nôtres, qui offrent détente et nouvelles expériences."

L'industrie californienne du tourisme du cannabis semble avoir tout derrière elle, qu'il s'agisse d'agriculteurs, de recruteurs, de propriétaires d'entreprises ou d'experts en durabilité, et avec les bons changements législatifs, elle pourrait être une force de croissance imparable. Les touristes veulent connaître l'État au-delà des vignobles de Napa et Sonoma, et il est "grand temps" que l'État réponde aux goûts de plus en plus sophistiqués et curieux des visiteurs.