Partez découvrir New Orleans, la Nouvelle-Orléans, ville de culture et de gastronomie, de cuisine et de fête. Nous aimons la Nouvelle-Orléans pour sa richesse historique, ville à la fois rebelle à l’architecture subtile, mais aussi pour sa modernité pragmatique. Ici l’écologie côtoie le business, la gastronomie fine s’offre aux Poor Boys, et l’on se laisse rapidement prendre par le rythme de la musique et de la fête. Voici nos conseils pour bien profiter de la Nouvelle-Orléans.


Voyage à la Nouvelle-Orléans : quand partir ?


Nous vous déconseillons l’été, d’abord par ce que c’est la saison des ouragans, allant de juin à aout/septembre. Ensuite parce que la chaleur y est étouffante et très moite. Deux minutes de marche et vous serez trempé de sueur…  Partez à partir de fin septembre, jusqu’à la fin du printemps pour des températures plus qu’agréables, mais une moiteur toute raisonnable. Car le « problème » ici, est le taux d’humidité dans l’air, très important pendant les mois les plus chauds.


Formalités de séjour.


Comme tous les séjours aux USA, vous aurez besoin de remplir votre formulaire ESTA – et c’est tout. Si vous n’êtes pas de nationalité française, d’autres formalités peuvent être applicables. Renseignez-vous auprès de votre consulat.


New Orleans – à quoi cela ressemble ?


La Nouvelle-Orléans n’est pas une ville comme les autres, et ressemble encore moins à une ville américaine. En réalité, le cœur de la ville est petit, et presque tout se fait à pied. Il y a d’abord le Vieux Carré, ou French Quarter, que l’on peut faire facilement à pied. On y voit de superbes maisons à l’architecture hispanique, avec de beaux balcons d’où pendent de magnifiques plantes. Ce quartier accueille les principaux bars et restaurants, mais aussi galeries d’art, et l’on retrouve le Mississippi avec ses bateaux à aubes.

Le Garden District est l’autre quartier intéressant de la ville, avec ses anciennes maisons de maitre, superbes architecturalement. Le Garden District est un quartier branché, où l’on retrouve d’avantage de locaux que de touristes.

Et c’est tout… On exagère un peu, mais c’est un peu vrai. Il y a le business district, avec quelques hauts buildings – rien à voir. Les autres quartiers de la Nouvelle-Orléans sont avant tout résidentiels, et vous pouvez vous aventurer dans les quartiers de Metairie, Kenner, Seabrook ou Algiers… et vous découvrirez parfois une autre réalité que celle du cœur de la ville, avec une société américaine qui vit et travaille, et parfois qui survie.

La Nouvelle Orléans est petite, est c’est bien. Car l’on fait tout à pied, ou à vélo, ou encore en tram – on y retrouve le tramway nommé Désir… La gastronomie est fabuleuse. La musique est partout : dans la rue, dans les bars, dans les clubs… C’est une ville fabuleuse pour faire la fête la nuit et découvrir en journée. Et si vous tombez pendant LE carnaval du Mardi Gras, vous bénéficierez d’une atmosphère complètement démente !


Où loger à la Nouvelle-Orléans ?


La Nouvelle-Orléans est divisée en deux parties : le French Quarter, et le reste de la ville. Le French Quarter est le lieu de l’action, c’est là que cela se passe. Les bars et les restaurants sont tous là-bas, à quelques exceptions près, dans le Garden District. Il est donc intéressant de loger dans le Carré Français, MAIS ATTENTION, EVITEZ BOURBON STREET sauf si vous souhaitez la faire la fête non-stop ou si vous aimez le bruit. En effet, Bourbon Street est « la rue de la soif », de la Nouvelle-Orléans, et la fête y est non-stop, réellement.

Choisissez un hôtel dans le French Quarter, mais hors de Bourbon Street, et vous bénéficierez d’une bonne nuit de sommeil, réparatrice, et vous aurez néanmoins le plaisir de pouvoir sortir et de boire un minimum sans prendre de taxi. Car dans le Carré Français, tout se fait à pied.

Quelques adresses de bons hôtels, bien placés dans le French Quarter : Château Lemoyne, Place d’Armes, Hotel Monteleone…

Si vous cherchez à loger dans un quartier plus authentique, moins fêtard, alors préférez le Garden District. Vous y trouverez des petits hôtels, des guests houses et bed & breakfast principalement. Le Garden District est la « banlieue chic » de la Nouvelle-Orléans, avec de superbes maisons, des cafés branchés et des boutiques à la mode. Une voiture, ou taxi ou vélo, sera nécessaire à vos déplacements si vous résidez dans Garden District.


La Nouvelle-Orléans : manger et boire


La Nouvelle-Orléans est une expérience gastronomique. Que vous soyez sur un petit budget ou que vous puissiez dépensez sans compter, vous vous régalerez à New Orleans. On y trouve le Po’Boy, ou sandwich du Poor Boy – le pauvre garçon, souvent à base de crevettes frites ou de poulets. Le Gumbo est le ragoût local, avec du poulet, de l’andouille ou saucisse fumée, du riz, des épices à tomber par terre. Le Jambalaya est une autre spécialité, qui mixe les épices et les arômes. La Nouvelle-Orléans s’est fait des huitres une spécialité, que l’on mange sous toutes ses formes : nature, frites, au BBQ, saucée, chaudes… même si cela parait surprenant, c’est délicieux.

Outre les plats traditionnels locaux qui sont souvent bon marchés, vous retrouverez une grande diversité d’autres cuisines, et le plus souvent de qualité, tirée par le haut de la base gastronomique de la ville. Vous trouverez également des restaurants étoilés si votre budget vous le permet.

Côté boisson, la Nouvelle-Orléans dispose d’une quantité astronomique de bars. Vous aurez plaisir à découvrir des bières brassées localement, ou découvrir la diversité des bourbons distillés à proximité. Quant à faire la fête, vous n’aurez que l’embarras du choix, notamment sur Bourbon Street, pour déguster une très grande variété de cocktails, dont certains aux noms originaux, comme le Hurricane, ou encore la Hand Grenade (grenade à main).


Voyage à la Nouvelle-Orléans : quoi faire ?


Il y a les incontournables, et si vous avez le temps….

Les incontournables :

  • Découvrez le French Quarter, avec un guide professionnel. L’histoire du Vieux Carré est fascinante, et l’on découvre à quel point cette ville est rebelle et si éloignée de l’Amérique lorsque l’on apprend son histoire aux dédales des ruelles du French Quarter.

  • Le Garden District : prenez le Tram et remontez Saint-Charles Avenue jusqu’au bout de la ligne. Vous y verrez des maisons extraordinaires, coloniales, et une atmosphère paisible. Baladez-vous dans le Garden District pour humer l’air, découvrir des petits restaus et magasins originaux.

  • Un food tour – une visite gastronomique de la Nouvelle-Orléans pour recenser tout ce que la ville va vous offrir. Passez de restaurant en bar, en restaurant et découvrez toutes les saveurs de la Nouvelle-Orléans.

  • Diner sur le Natchez : bateau à aube original, le Natchez accoste sur la rive du Mississippi et vous emmène en balade. Vous pouvez le faire en journée, pour une balade simple, mais nous vous recommandons d’y aller le soir, pour un diner à bord, avec concert de jazz.

  • Le National WWII Museum : c’est sans doute l’un des musées les plus complets sur l’histoire de la Seconde Guerre Mondiale.

  • Les plantations : sortez de la Nouvelle-Orléans (louez une voiture ou profitez de l’un de nos tours), pour aller découvrir l’héritage des plantations. On y faisait pousser du coton notamment. Les plus célèbres plantations sont celles de Oak Alley, que l’on visite pour sa maison et son allée de chaines, ou encore la plantation de Laura, qui met l’accent sur la vie des esclaves noirs. Un séjour à la Nouvelle-Orléans ne peut être complet sans une visite de plantation.

  • Le Bayou : omniprésent dès la sortie de la ville, le bayou est le marécage. On s’y balade en bateau à fond plat pour s’approcher au plus près de la faune et la flore. L’alligator est ici chez lui… Certains profiteront de sensations fortes en aéroglisseur, sachez néanmoins que si l’expérience est ludique, elle est peu appréciée des conservateurs des marécages car le bruit que fait cet engin effraie et fait fuir les animaux. Là encore, profitez de notre expérience et de nos excursions.

  • Mardi Gras – si vous en avez l’occasion, c’est le festival à ne pas manquer à la Nouvelle-Orléans. Le carnaval se déroule avant le Carême. Les défilés, les bals et les galettes des Rois commencent le 6 janvier et s'arrêtent dans la nuit de Mardi gras au Mercredi des Cendres à minuit. Pendant ce laps de temps, la ville entière se costume, et fait la fête.

  • Ecouter du jazz – vous trouverez une diversité de club et de concerts, le plus souvent gratuits, notamment sur Bourbon Street. Mais l’expérience du jazz authentique, ou du blues qui vous touche, se trouve hors du French Quarter. Il reste le Preservation Hall dans le Vieux Carré, mais l’expérience demeure touristique. Pour une expérience musicale authentique, il faut sortir du centre-ville. Vous trouverez quelques clubs de jazz dans le Garden District, beaucoup dans Metairie.


Il y aurait tant à dire sur la Nouvelle-Orléans. Notre conseil est simple : allez-y ! Cette ville n’est pas assez intégrée dans les circuits touristiques américains, et elle mérite réellement le détour.

Peut-on y aller avec des enfants ? La ville demeure une destination de fête, mais les enfants apprécieront la diversité culinaire, l’atmosphère, les balades en bateau sur le Mississippi, le bayou ou en tram. Mais honnêtement, cela reste une ville taillée sur mesure pour les adultes.