Découvrez la magie et la beauté de Petra, l’un des trésors de la Jordanie. Cette visite de Petra vous plongera dans l’histoire de l’humanité.


Avec son paysage à l'effigie du vent, ses tombes en nid d'abeilles et ses canyons silencieux bénis par des dieux oubliés, l'ancienne ville de Petra embrasse l'histoire humaine à une échelle épique. La largeur du site, parsemée de nombreuses montagnes, accessible par des canyons à fentes étroites et s'étendant sur des lits de rivières asséchés, fait qu'une visite à Petra exige du temps.
La plupart des visiteurs s'accordent au moins deux jours pour lui rendre justice : un jour pour se familiariser avec les monuments clés et un deuxième jour pour se prélasser dans sa majesté. Pourtant, ceux qui ont un calendrier plus serré peuvent également profiter de cette merveille. En seulement 24 heures, il est possible de faire l'expérience de Pétra. A condition de bien planifier son voyage à l'avance. Voici un exemple de programme qui permet de découvrir l'essentiel de ce site exceptionnel.

Lever du soleil dans le Siq
Départ à 6h du matin avec une descente rapide vers le Siq. Trop tôt pour les manutentionnaires, le sentier est calme à cette heure de la journée avec seulement quelques rares alouettes du désert qui donnent de la voix à l'aube. Le lever du soleil apporte avec lui le soupçon des merveilles à venir, avec des blocs représentant des dieux anciens à droite et des tombes à gauche. Dans la semi-obscurité, le sentier se faufile dans l'étroit défilé connu sous le nom de Siq.
Ce couloir sombre et sacré, avec ses poches de nuit résiduelle coincé entre les falaises qui se profilent, est froid à l'aube, ce qui incite le visiteur à accélérer le rythme. Mais il vaut la peine de s'y arrêter pour observer les détails : un figuier qui jaillit de la roche, l'ancien canal d'eau chassé dans la falaise, des sanctuaires votifs qui marquent des lieux sacrés séculaires.

10h au Trésor
Décrit dans chaque guide digne de ce nom, le moment où le chemin à travers le Siq se glisse dans la lumière du soleil devant le Trésor est l'une des expériences les plus marquantes de Petra. Le jeu de lumière sur la façade couleur miel contraste avec l'ombre ténébreuse du passage à travers le Siq. Alors que le soleil coule lentement sur les colonnes du Trésor, il éclaire différents détails : une capitale sculptée, les pieds des constructeurs dans la falaise, des chameaux couchés dans une livrée outrageante sur la cour de sable. La pleine lumière (à différents moments de la matinée en fonction de la période de l'année) envahit l'intérieur évidé, remplissant le vide pendant quelques instants.

En milieu de matinée sur la rue principale
Après le Trésor, le sentier s'élargit en un large couloir de grès, flanqué de chaque côté par les tombes qui caractérisent l'ensemble du site. Pensée pendant des décennies pour être une nécropole, Petra a servi de centre de l'éphémère mais riche empire nabatéen, dont l'influence a été ressentie dans toute la région entre 100 avant JC et 300 après J.-C. Bien que les habitations aient depuis longtemps disparu dans les sables de l'histoire, les vestiges de la rue principale, du marché, des temples, d'un théâtre et même d'une église primitive illustrent le fait que Petra était une ville des vivants tout autant qu'un lieu de repos pour les morts.

Midi au sommet
A Petra, les points culminants de la ville étaient considérés comme les plus sacrés, et les marches processionnelles du site conduisent du bas des oueds jusqu'aux plateaux au sommet des falaises. L'un des plus importants de ces hauts lieux est atteint par un escalier près du théâtre qui mène à deux obélisques taillés dans le rocher (plutôt que sur le toit) et à une plate-forme probablement utilisée à des fins sacrificielles. La montée d'une demi-heure est récompensée par des vues imprenables sur le cœur de la ville antique. Mais la vraie récompense est la superbe descente à travers Wadi Farasa. C'est l'un des joyaux cachés de Petra : cet oued pourrait garder un randonneur captivé pendant des heures avec ses fleurs sauvages et ses panoramas inspirants, ses trombes d'eau anciennes et ses tombes oubliées. Les tombes rarement visitées vers la fin de la descente sont un kaléidoscope de motifs et de couleurs soufflés par le vent, devenues le refuge des chèvres, des lézards et des scorpions.

Déjeuner au bord du bassin
Le bédouin de Pétra vivait autrefois dans l'ancienne ville mais a été relocalisé dans les années 1980. Cela n'a pas empêché les tribus Bdoul de retourner chaque jour dans leurs vieux repaires, apportant avec eux les animaux qui représentent leur gagne-pain. Certains ont installé des stands dans le centre-ville, près de la zone connue sous le nom de Basin, vendant des souvenirs, des snacks et du chi nana (thé à la menthe ou à la sauge) aux nombreux visiteurs de Pétra. Déjeuner à l'un de ces stands permet de profiter de la saveur de la vie contemporaine à Petra, tout en aidant à refaire le plein d'énergie avant la prochaine montée.

En milieu après-midi au monastère
Une visite à Petra ne saurait être complète sans visiter le soi-disant monastère, dont le but originel reste un mystère. Du bassin, cet édifice remarquable avec sa couronne distinctive est accessible par un escalier patiné de 800 marches. Il prend tout son sens en milieu d'après-midi quand le soleil tire la couleur dorée de sa façade en grès. Il vaut la peine de grimper jusqu'au point de vue voisin : s'étendant à travers le Wadi Araba, la vue est particulièrement belle au coucher du soleil quand les montagnes d'Israël et les territoires palestiniens se dissolvent en rubans de brume de chaleur colorée.

Les tombes royales au soleil couchant
Bien qu'il soit tentant de s'attarder au monastère, mieux vaut réserver le coucher de soleil au spectacle des tombes royales. Les chameaux attendent au bassin pour ramener les marcheurs fatigués au Trésor. Assis au sommet de l'une de ces bêtes qui reniflent le long de l'artère principale, les Tombeaux royaux sont les mieux placés pour se fondre en or liquide au soleil couchant.

Après la tombée de la nuit
Les visiteurs doivent quitter Pétra avant la tombée de la nuit et la longue marche du Siq depuis le Trésor est généralement fatigante. Si l'on peut se délecter de redescendre le Siq de nuit, en s'y promenant à la lueur des bougies, il existe une façon plus reposante de conclure une journée à Pétra : c'est de faire une pause dans l'un des plus anciens bars du monde : le Cave Bar.

Tenir la distance
Visiter Pétra en une journée requiert une endurance considérable. Les distances sont longues, le climat rigoureux et les montées vers certains sites sont physiquement exigeantes. Aucune compétence particulière n'est requise, mais si vous êtes déterminé à couvrir l'ensemble de l'itinéraire ci-dessus en un jour, alors les conseils suivants peuvent vous aider d'un point de vue logistique et moral :

- Achetez le Jordan Pass en ligne avant votre voyage en Jordanie : cela permet aux lève-tôt d'entrer tôt le matin sans avoir à attendre l'ouverture de la billetterie.
- Emportez de l'eau et demandez à votre hôtel un pique-nique : il y a un plaisir particulier à trouver un haut perchoir pour pique-niquer sur ce site exceptionnel.
- Portez des chaussures de marche confortables: cette route comporte plus de 1000 marches raides et est totalement inadaptée aux chaussures fragiles.
- Portez un chapeau et de la crème solaire (il y a peu d'ombre) ; un manteau est en outre indispensable en hiver.
- Prenez de l'argent en dinars jordaniens si vous souhaitez prendre un souvenir.
- Pour une escapade éclair, demandez à un taxi de vous attendre à la porte dérobée à Pétra (accessible depuis le bassin) pour éviter le long retour à Wadi Musa via le Siq.

Retrouver nos séjours en Jordanie, et particulièrement notre séjour expérience Jordanie, fait pour vous faire découvrir le pays à travers ses merveilles.